Quelques généralités

Les « livres numériques » (e-book en anglais pour electronic book) sont des fichiers informatiques et comme tous les fichiers informatiques ils peuvent être copiés facilement, rapidement… pour quelques centimes la copie.

Pour lire un livre numérique il faut soit un ordinateur muni d’un logiciel adapté soit une « liseuse ».

Le logiciel le plus adapté pour lire les livres numériques sur ordinateur est un logiciel libre (code public donc garanti et gratuit ce qui ne gâche rien) : Calibre.

Quant aux livres eux-même on peut se les procurer…

  • En les téléchargeant sur des sites commerciaux comme la FNAC, Cultura, Amazon et alors on obtient des fichiers qui contiennent des DRM : ces DRM « digital rights management », ont pour objectif de contrôler l’utilisation qui est faite des œuvres numériques : Ils rendent difficile la recopie. Lorsqu’on achète un livre numérique on n’achète en fait que le droit de le lire, ni de le modifier ni de le passer – gratuitement ou non – à un ami. (ce sont des menottes numériques)

  • En les téléchargeant sur des sites plus ou moins légaux où les fichiers ne contiennent pas de DRM .

Les liseuses

Il en existe plusieurs marques : kobo, kindle, vivlio… qui sont respectivement les marques de la FNAC, de AMAZON et CULTURA…

Toutes sont utilisables, les écrans sont plus ou moins lisibles, plus ou moins contrastés et toutes plus ou moins espionnées. Ce mode d’emploi est réalisé avec une vivlio.

Les sources de livres numériques

Les sites commerciaux

Ces sites vendent des livres numériques protégés par des DRM (systèmes anti-copie) qui nécessitent souvent des manipulations pas évidentes (dont la création d’un compte chez Adobe…) Les livres obtenus de cette façon – contrairement aux livres sur papier – ne peuvent pas être prêtés, ne peuvent pas être recopiés pour être lus sur différentes liseuses.

Les sites non commerciaux

Bien sûr ces sites sont plus ou moins légaux mais ils ne font que compenser les actes de piraterie des grandes multinationales comme Amazon et des éditeurs qui recherchent avant tout le profit : quand vous achetez un « vrai livre » vous pouvez le passer à qui vous voulez, il peut être lu par une dizaine de personnes et vous pouvez même le mettre dans une boite à « livres voyageurs » alors qu’un fichier de livre numérique commercial est verrouillé puisque en fait vous n’achetez que le droit de lire le fichier, pas de le transmettre ni de le copier.

Même si on peut trouver que les livres numériques sont trop chers – puisque une fois le fichier créé sa recopie en de nombreux exemplaires ne coûte que quelques centimes par copie contrairement au livre papier dont l’impression reste coûteuse – ce serait bien qu’on puisse malgré tout rémunérer les auteurs mais rien n’est prévu en ce sens et je n’ai pas trouvé comment faire !

Parmi ces sites, deux sont simples d’accès (Fourtoutici et Z-library) et contiennent énormément de choses, un troisième (Télécharge-magazines) est spécialisé dans les magazines récents… et en cherchant un peu il y en d’autres !

        • Fourtoutici

L’adresse du site est http://fourtoutici.pro/ on y trouve des livres numériques sans DRM

Comme indiqué dès l’accès au site, l’utilisation des fichiers fournis se fait sous la responsabilité de l’utilisateur.

Pour télécharger un livre il faut descendre sur l’écran jusqu’à la zone de recherche, écrire le nom  de l’ouvrage ou de l’auteur puis dans la liste de fichiers obtenue choisir celui qui est désiré.

Par exemple, si je cherche Émile Zola, j’obtiens :

Le symbole à gauche de chaque ligne indique le format du fichier proposé et le format le plus pratique est e-pub représenté par un petit carré vert (rien à voir avec publicité c’est une publication). La deuxième colonne indique le nombre de téléchargements effectués (sans grand intérêt) mais c’est là qu’il faut cliquer pour accéder au téléchargement.

Supposons que je veuille « une page d’amour », je clique alors sur le symbole du téléchargement e  t j’obtiens la fenêtre suivante :

Il suffit de recopier le code donné (ici e374) dans la zone de saisie et de cliquer sur le bouton « Télécharger » : le fichier est enregistré dans l’ordinateur en quelques secondes. Attention le code change à chaque fois !

Il ne reste plus qu’à transférer le fichier sur la liseuse… avec un câble usb et en utilisant soit un gestionnaire de fichiers soit une application dédiée comme Calibre qui est un excellent logiciel libre disponible sur Mac, Linux et Wintruc. Plus loin un paragraphe spécial est consacré à ce transfert.

        • Z-library

C’est un site hébergé (je crois) au Canada. Il propose des livres dans plusieurs langues (et il f  aut donc être attentif à la langue du livre sélectionné si on veut lire en français).

L’adresse est https://fr1lib.org/ et la page d’accueil obtenue est :

Il y a deux modes de fonctionnement suivant qu’on s’enregistre en donnant une adresse mail un nom et quelques infos de plus ou non.

Sans être enregistré on peut télécharger 5 livres par semaine, en étant enregistré la limite est plus élevée.

Le principe est le même qu’avec Fourtoutici : on indique ce qu’on cherche dans la zone de saisie ce qui permet d’obtenir une liste des fichiers disponibles, on choisit celui qu’on souhaite (en faisant attention à la langue!) et on télécharge.

On peut utiliser les paramètres de recherche pour imposer une année, une plage d’années, une langue ou une extension de fichier (par exemple epub)…

En reprenant l’exemple de Émile Zola et sans utiliser de préférences :

On obtient la liste dont le début est :

Si, par exemple, on souhaite Germinal en français sous la forme epub on clique sur le livre et on arrive à :





… la suite est « évidente » soit on télécharge et il suffira de transférer le fichier sur la liseuse soit on a une Kindle et on peut l’envoyer directement dessus… à condition qu’elle soit reliée à l’ordinateur et reconnue par cet ordinateur ce qui n’est pas gagné si l’ordinateur n’est pas muni du virus nommé Windows.

Le transfert d’ordinateur à liseuse

Avec un gestionnaire de fichiers

D’abord il faut localiser l’endroit où le fichier a été enregistré ensuite il faut brancher la liseuse à l’ordinateur avec un câble usb. En général la liseuse affiche sur son écran un choix comme « charger la liseuse » ou « transférer des fichiers »  et on choisit « transférer des fichiers ».

L’explorateur de fichier montre alors l’arborescence de la mémoire interne de la liseuse si bien qu’il ne reste qu’à copier le fichier de l’ordinateur pour le coller dans la liseuse. Le transfert est très rapide parce que les fichiers sont petits : Germinal ne fait même pas un Mo c’est à dire le quart d’une photo banale.

Avec Calibre

Bien sûr il faut avoir installé le programme Calibre

Avec Linux c’est plus facile, il n’y a pas à aller fouiller sur l’internet, la logithèque fait le travail !

Une fois installé, on lance Calibre…

Ici apparaissent les livres déjà téléchargés (sur mon ordinateur, sur le vôtre ça ne sera pas pareil !).

Calibre permet de les lire directement sur l’ordinateur ou de les transférer sur la liseuse. Il faut d’abord « Ajouter des livres » c’est à dire en cliquant sur le bouton ad-hoc indiquer à Calibre où sont les nouveaux livres qui viennent d’être téléchargés en cliquant dessus. Calibre les ajoute alors à sa liste.

Ensuite en connectant la liseuse avec un câble usb et en attendant un peu (parfois pas loin d’une minute) Calibre fait apparaître un nouveau bouton en haut de l’écran pour « Envoyer vers le périphérique ».

Pour transférer les fichiers il suffit alors de les sélectionner et de cliquer sur le bouton fait pour ça.

Complément sur Calibre

En fait il s’agit d’un logiciel très complet pour gérer les livres numériques. Il permet :

  • De convertir des livres d’un format à un autre… voir ci-contre la liste des  formats de sortie disponibles ; les formats d’entrée possibles sont les mêmes et Calibre indique le format du fichier sélectionné.

  • De lire un livre numérique comme sur une liseuse.

  • D’obtenir des livres sur des sites commerciaux en précisant le prix et la p 
    résence ou l’absence de DRM… par exemple :

Dans la colonne de gauche on peut cocher les sources à utiliser et il y en a beaucoup dont certaines dans des pays étrangers.

Les zones de saisie en haut permettent de chercher par titre, par auteur et par mot clé.

La fenêtre centrale affiche les fichiers trouvés en précisant par un cadenas ouvert ou fermé pour signaler « sans DRM » ou « avec DRM » ainsi que le format du fichier (très souvent epub).

Après, il faut essayer de s’en servir pour comprendre tout ce qu’on peut faire avec… par exemple, si vous vous sentez une âme d’auteur vous pouvez écrire un roman (avec OO-Writer bien sûr, plutôt qu’avec MS-Word) et le transformer en livre numérique…

 

texte : Georges Vincents,

photo: Photo par Mathilde LMD, woman wearing white and black tank midi dress reading book on bed

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *